À propos

L’ESTIVE

C’est quelques jours d’infusion artistique saisonnière inventé à l’occasion des 10 ans du festival Jazz au Lavoir.

_________________________________________

Nous serons là, au creux de l’été dans le village. Nous, les passants, les habitants, la poignée d’artistes invités à séjourner, les moustiques, les châtaigniers assoiffés, l’air chaud. Comme une masse fluide s’interpénétrant, on se parlera, on s’écoutera, on inventera des possibles à la fragilité confondante. On s’arc-boutera au bord des rivières et la structure moléculaire de l’eau en sera modifiée.

Ce sera la première tentative d’une estive qui se voudrait aussi grasse que l’herbe, aussi riche et nue que la vie elle-même.

L’estive est ce temps durant lequel les brebis paissent en montagne pendant les mois d’été et le lieu même de leur séjour. L’estive c’est des pâturages qui pâturent.

L’estive c’est de l’espace dans du temps, de l’espace plié dans du temps plié à moins que ce ne soit du temps plié dans les plis joyeux de l’espace ouvert pour l’occasion.

Demandez le programme !

Il n’y a pas de programme :

Quelques jours arrachés à la chaleur

Une rivière

Un village

Un centre d’accueil

Une chapelle

Un jardin

L’écriture

La parole

La musique

Les danses

La grande note

Le fluide cosmique

La précision des points

Le temps pénétrant comme un rythme affûté de trompette

Un rythme affûté de trompette joué par des gredins à l’heure de la sieste

Un ciel clément

Un orage

L’Estive serait ce rêve qui rêve qu’il est un rêve qui rêve

Publicités